Une page se tourne, la passion de l’ART demeure

La loi Macron de 2015 régissant les professions réglementées notamment les commissaires-priseurs judiciaires impose à ces derniers une limite d'âge d'exercice.

Jean-Claude ANAF après avoir exercé le plus beau métier du monde au cours de quelques décennies, et d'avoir fait de Lyon et de sa région une place centrale des enchères en France, a donc dû cesser ses activités de commissaire-priseur judiciaire.

Sur le plan artistique, après les ventes du Palais Congrès, du Sofitel et surtout après l'acquisition et la rénovation de la gare des Brotteaux, il a fait de cet hôtel des ventes le deuxième en France et l'a cédé en 2008 à un autre commissaire-priseur.

Sur le plan industriel, il a été l'initiateur avec d'autres commissaires-priseurs, des ventes de véhicules et matériels industriels, et son centre de Saint Priest, faisait partie des 5 premiers français, il est aujourd'hui repris par Alcopa.

Sur le plan judiciaire, dans le cadre d'un binôme Lyon-Grenoble, par sa rigueur, sa réactivité, son savoir-faire, il a fait de son étude spécialisée dans les procédures collectives, une des premières françaises. Elle est aujourd'hui reprise par Christophe Cheveu d'or qui exerce au sein de la Selas 2C partenaires et associés avec Jean Martinon.

Son marteau d'ivoire offert par ses grands-parents qui ne l'a jamais quitté, est en principe posé définitivement.

Néanmoins toujours aussi amoureux, curieux, passionné par les objets d'art, l'art moderne et tout ce qui en découle, Jean-Claude ANAF vient de créer une nouvelle société :


ANAF EXPERTISE ESTIMATION VENTE

Expertise et estimation de meubles, tableaux et objets d'art,

Conseil et activité d'intermédiaire à l'achat et à la vente de meubles, tableaux et objets d'art.


Retour aux actualités